Elisabeth et son premier 300km

 

BRM 300km de CERGY : pari tenu et mission accomplie !

Le samedi 7 mai 2022, j’enfourche mon vélo à 4 h 30 de Cergy pour participer à mon premier BRM 300 km. Je roule seule dans la fraîcheur de la nuit, au son du chant des oiseaux et du coassement des grenouilles. Enfin, le jour se lève sur la campagne deux heures plus tard. Je prends la direction de la Roche Guyon avec ses habitation troglodytes. Je commence à longer la seine et ses méandres où, d’un côté naviguent des péniches et de l’autre,  se dressent des falaises crayeuses boisées.

Je passe Vernon, Pressagny, Port Mort, Vezillon où je découvre au loin sur son éperon rocheux l’imposante forteresse médiévale de Château Gaillard confirmant mon approche des Andelys, lieu du premier contrôle. Arrivée dans la localité, je fais tamponner ma carte de route et déjà 75 km au compteur. Je suis rentrée dans le Vexin Normand et continue en direction d’Hequerville, Amfreville sous les Monts, et laisse la vallée de la seine pour me diriger vers Lyons-la-Forêt où je m’arrête pour déjeuner. Je repars et passe le Tronquay, La Feuillie, Nolléval, Argueil pour arriver à Forges-les-Eaux, deuxième contrôle et la moitié du parcours réalisée. Les conditions climatiques sont bonnes et le moral aussi. Gaillefontaine, Formerie, Feuquière, Granvilliers, ce sont des routes que j’avais déjà empruntées avec Véronique lors de notre BRM 200 km de Mours. De plus, le paysage, constitué de grande plaine avec de nombreuses éoliennes, est loin d’être attrayant.

A Crèvecœurs, j’arrive au troisième contrôle à 16 h pour la pause goûter. Après Blincourt, une bonne montée pour rejoindre Pisseuleu. Je continue sur Troissereux, Crillon, La Chapelle aux Pots et encore de belles côtes pour rejoindre La Landelle, le Vauroux, La Houssoye. J’enchaîne les kilomètres et ne ressens pas de fatigue ni de douleurs.

J’arrive finalement au derniers contrôle à Chaumont-en-Vexin et déjà 263 km réalisés. Le soleil décline mais il ne me reste due que 40 km à parcourir sur des routes familières, souvent empruntées avec mon club. Arrivée à Boissy-l’Aillerie, j’allume mes lumières avant l’ultime montée sur Cergy.

Il est 22 h et je suis chaleureusement accueillie par Lionel, Véronique, Dominique Lalande, Gisèle, Michel et Franck qui brandissent une pancarte « BRAVO ELISABETH ». Je suis émue et très touchée par ce geste.

Voilà Joseph, tu m’avais gentiment félicitée après avoir accompli le BRM 200 de Mours et tu m’avais écrit « Pourquoi ne pas tenter le BRM 300, c’est un nouveau défi »

Mission accomplie et BRM 300 km validé à ma grande satisfaction. Je remercie les personnes qui m’ont encouragée par leurs messages fort sympathiques.

Ce fut un beau parcours avec des paysages variés.

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Elisabeth et son premier 300km »

  1. Bŕavo Elisa. Ont doute souvent de nos capacite, c’est quand ont se depasse que la satisfaction est encore plus forte. Bravo encore et ne t’arrete pas la.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.