Semaine de Vaison-la-Romaine : coté marcheurs; partie 1

Écrit et réalisé par Guy Zurigo*

Guy Zurigo

Guy Zurigo

Gerard Amato

Gerard Amato

   * Cousin de Gérard Amato adhérent de notre club, nos deux compères sont devenus la colonne vertébrale des randonnées pédestres de nos semaines cyclo

 

La semaine de l’US Cergy cyclo qui s’est déroulée du samedi 24 au samedi 31 mai 2014 à Vaison la Romaine a confirmé, au fil du temps, l’engouement d’un plus grand nombre de randonneurs.

Afin de clarifier la position des randonneurs au sein de l’US Cergy Cyclo, il est indispensable d’écrire quelques lignes d’histoire. Les faits remontent à une quinzaine d’années. A l’occasion d’une semaine cyclo en Ardèche à Ruoms 2000, Marie-Jo eut l’idée de proposer aux accompagnatrices de ces valeureux ‘cyclos’, de partir en randonnée pédestre le matin plutôt que d’attendre le retour des pédaleurs au camping. L’idée fit son chemin puisque, aujourd’hui nous formons un groupe d’une trentaine de randonneurs, entièrement intégrés à la vie du club et toujours ‘fans’ des cyclos.

Je vous propose un compte rendu du plaisir de vivre l’instant présent (Carpe Diem !) que l’ensemble des randonneurs ont éprouvé, tout au long de cette semaine que nous avons vécu et partagé avec la totalité des participants.

Il est de bon ton de rappeler que l’organisation de cet évènement qui rassemble plus de 70 personnes a été mené avec maestria par Roger, Marie-Claude et Marcel. Nous tenons particulièrement à les en remercier.

La réunion du samedi après-midi permettra à Roger de présenter et de développer les étapes importantes de notre séjour :

– Le respect des règles d’hébergement au camping ‘Carpe Diem’

– La présentation des circuits cyclo.

– L’organisation du pique-nique qui se déroulera le mardi.

– La présentation des circuits de randonnées, détaillés par Gérard.

– La diffusion des feuillets contenant les questions du concours.(Chasse au trésor économico-culturel régional)

– L’adresse du restaurant « L’Epicurien » qui accueillera le vendredi 30 mai, l’ensemble des participants pour célébrer la fin de cette semaine cyclo-rando.

Et puis, cet instant magique, le plaisir de se retrouver avec la même complicité et cette gouaille qui masque à merveille le refus des battements du temps qui passe et qui pour beaucoup d’entre nous, laisse quelques petites traces.

Premiere réunion le samedi soir

 

 

Yvette et Joëlle trés fières de leurs toutous

 

 

 

L'auditoire semble très  attentif                Les consigne de la semaine sont dispensées au groupe

L’auditoire est maintenant attentif, Roger pourra dérouler le programme ; les consignes générales liées au respect du règlement interne au camping ’Carpe Diem’, suivi par la présentation des parcours cyclo avec une foultitude de détails, surtout lorsqu’il s’agit de franchir le redoutable Mont Ventoux et quelques autres petites grimpettes qu’il ne faut jamais sous-estimer.

Le pique-nique du mardi est une condition incontournable dans l’organisation du club. Il permet, au bout de trois jours ‘d’épreuves’ de faire le point sur l’état de santé et de la mécanique de chacun d’entre nous. Et puis c’est un moment de partage qui généralement ne laisse personne indifférent. D’autre part il précède le jour de repos du mercredi. Une journée de’ totale liberté’.

 Roger expose le programme de la semaine

Gérard, notre responsable rando, a peaufiné cinq parcours pour satisfaire les participants les plus exigeants et quelques circuits de substitutions pour les adeptes des rando-promenades. Nous avons également un parcours qui se déroulera sur le sentier JH Fabre du mont Serin, situé à une centaine de mètre du sommet du Ventoux.

Gerard réunnissant les marcheurs

Les parcours sont généralement situés à une dizaine de kilomètres du camping. Nous organiserons un covoiturage qui permettra de véhiculer les 29 randonneurs.

Concernant le concours ! Roger Marie-Claude et Marcel n’ont pas failli à la règle. Cette année ils nous ont concoctés, pour occuper nos après-midi, pas moins de 11 questions basées sur l’histoire et le patrimoine vauclusien. Une rapide lecture des questions laisse présager quelques moments de désarroi….mais il faut l’avouer, tellement enrichissants !

Après un ‘léger’ apéritif ! Rendez-vous est pris, dès demain matin Dimanche à 7 heures 30 tapantes, pour la photo du groupe des cyclos et des randonneurs.

« Une belle photo de famille ! »

Photo des cyclos avec les marcheurs le dimanche matin

La semaine rando a véritablement démarrée ce Dimanche 25 mai, nous avons organisé un covoiturage de six véhicules pour conduire notre groupe de randonneurs vers notre première sortie qui sera le circuit de Rasteau. Un petit village niché sur les contres-forts d’une grosse colline verdoyante.

Sur la place du village, un parking ombragé sous des platanes centenaires sera notre point de ralliement. Gérard donne quelques informations et recommandations d’usage :

« Le parcours est balisé ‘rouge et blanc’ les 10 kilomètres que nous devons parcourir sont classés dans la catégorie « facile’’… ! »

 Les marcheurs au début de leur première randonnée

Nous n’écoutons que d’une oreille, notre esprit étant déjà tourné vers l’aventure de ce premier parcours.

A la sortie du village nous attaquons une longue montée de 2 kilomètres qui permet d’atteindre un plateau avec un dénivelé de 250 mètres. Pour une première sortie c’est une bonne mise en jambes. Un faux plat de 3 Km nous permet de découvrir un paysage bosselé et verdoyant…superbe !

(Joker le petit chien de Joëlle manifeste lui aussi une certaine bonne volonté !)

 Balade à travers les vignes de Rasteau

Nous marquons une première pause pour nous restaurer et admirer à perte de vue cette mosaïque formée par des vignobles délimités par des bosquets de genets odorants, colonisés de pins d’Alep et de quelques chênes verts. Avec en toile de fond une chaine de montagne formée par les dentelles de Montmirail et le respectable Mont Ventoux…. !

Pour cette première sortie nous avons été gratifiés d’un superbe spectacle. Oui ! Vraiment la nature nous offre, là sous nos pieds, une magnifique palette de son patrimoine.

Merci à Gérard d’avoir choisi Rasteau comme préambule à notre semaine rando.

 Vue sur la campagne environnante

Après quelques minutes supplémentaires pour prendre conscience et rendre hommage au travail des hommes qui ont façonnés de si beaux paysages, nous décidons de créer deux groupes.

Gérard et Frédy seront chargés de guider le premier groupe pour boucler à un rythme soutenu, les cinq kilomètres restant dans un parcours plutôt accidenté, et retrouver au parking Guy et Raymond qui accompagneront le deuxième groupe qui a délibérément choisi un rythme bien plus ‘slowly’.

Quelques photos des participants. A chacune et à chacun sa manière de savourer cet instant de paix !!!

Yvette et Gisèle             Germaine d'un pas décidé

Gisèle se réhydratant

Gérard et Fredy étudiant la carte       Colette , Yvette et Gisèle toujours souriantes

 

Fredy en éclaireur

Pour la plupart des participants, le retour au camping fut salué avec satisfaction teintée d’un zeste de fierté, pour avoir pu boucler ce premier circuit de 10 kilomètres. Pour autant, chacun de nous avons conscience qu’il faudra gérer correctement nos efforts. Il faudra tenir le rythme durant les cinq sorties. Et puis la méfiance est de mise sur le terme ‘facile’ attribué à la topographie des parcours. (Pour dédouaner notre ‘Guide’ il faut préciser que ce terme est défini par les instances du syndicat d’initiatives de Vaison la Romaine.)

L’aventure ne fait que commencer !!

Nous allons ainsi enchainer les circuits de :

GIGONDAS avec les incontournables Dentelles de Montmirail et ses merveilleux paysages que l’on a pu admirer sur 380° depuis le belvédère situé sur le Rocher du Midi.

Dentelles de Montmirail

Deux marcheuses du groupe d'un pas décidé      Les chemins sont parfois escarpés

 

VAISON LA ROMAINE

A Vaison la Romaine il n’y a qu’un pas ou plutôt un pont romain pour enjamber l’Ouvèze. Un lieu indéfectible entre la cité antique ceinturée par la ville nouvelle et la ville haute médiévale.

Le pont de Vaison-la-romaine

Le groupe à travers les vignes   Guy et Raymond Visiblement de très bonne humeur

 

La fin de la première partie de ce blog va nous permettre de souffler un peu, puisque ce mardi 27 mai c’est aussi le jour du pique-nique.

Suite du récit dans la deuxième partie

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.